Déontologie

Avant tout début d’une relation de travail, le coach sera tenu de vérifier la bonne compréhension par le client et le commanditaire de la nature du contrat de coaching, de la supervision ou de la formation.

Le coach comprendra les attentes de son client et commanditaire afin de définir le plus clairement possible un plan de travail permettant d’y répondre.

Le coach expliquera clairement les méthodes utilisées et fournira si nécessaire toutes les explications nécessaires au bon déroulement de la relation de travail.

Le coach s’assurera que la durée du contrat permettra d’atteindre les objectifs fixés du client et du commanditaire.

Le coach s’efforcera de rendre indépendant et autonome le client.

Le coach vérifiera que les locaux mis à disposition dans le cadre de l’activité de coaching,  supervision ou formation offrent des conditions optimales en vue d’atteindre les objectifs fixés par le contrat.

Le coach veillera à faire passer les intérêts de son client en priorité, en s’assurant que lesdits intérêts de vont pas à l’encontre de ceux du commanditaire.

Le coach fournira au besoin à tout client et commanditaire des données précises sur ses qualifications professionnelles, expériences, formations et certifications.

Le coach s’engagera à respecter la loi et à ne jamais encourager une activité illégale.

Pendant la relation de travail, le coach garantira le secret de confidentialité à son client et commanditaire, conformément aux lois applicables dans leur pays en matière de protection des données et de confidentialité ; sauf si la loi l’oblige à divulguer certaines informations.

Le coach expliquera à son client et commanditaire qu’il travaille sous supervision et s’assurera que le client marquera son accord pour que sa situation soit évoquée de manière anonyme à l’occasion de celle-ci. Cette supervision sera également soumise à des règles de confidentialité.

Le coach s’engagera à régler tout risque de conflit d’intérêt de façon rapide pour éviter un préjudice.

Le coach devra inciter son client ou le commanditaire à mettre fin à la relation de coaching s’il estime que le client bénéficierait d’un meilleur accompagnement auprès d’un autre professionnel.

Le coach s’interdira toute forme de discrimination, pour quelque forme que ce soit.

Le coach continuera en permanence à élargir ses compétences de coach en suivant des formations et ou des actions de développement professionnel relatives à son activité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :